Les Chats perdus, chapitre 11

 

Résumé des chapîtres précédents

Dans le quartier des Pas perdus (qu’on appelle familièrement « quartier des Chats perdus »), depuis le 14 février de cette année, des fleurs sont déposées mystérieusement chez les uns ou chez les autres. Le premier, Furio Rosso, vieil italien retraité qui habite au dernier étage du 11, rue des Clartés, a découvert des lupins sur sa terrasse de style bouddhiste, et, suivant les conseils de la concierge, Adélie Brancart, il a porté plainte au commissariat. Tout laisse présumer que l’inspecteur Malik Fall, mis sur la touche par son supérieur hiérarchique en raison de sa lenteur et de sa rigueur obsessionnelles à mener les affaires, est chargé de l’enquête (chap. 1-5).

Le 11 rue des Clartés est en effervescence. La rumeur circule d’autant plus vite que de nouveaux locataires, Éric Dupont et Ophélie Mesrine (nièce de Jacques Mesrine), tous deux brocanteurs, ont pendu leur crémaillère en invitant tout l’immeuble à la fête. Éric Dupont a aussi convié son ami d’enfance Anselme Frey, vulcanologue et volcanologue, qui s’apprête à partir en Indonésie. Il y vient avec sa fille Aglaé et y rencontre Furio Rosso. Kleptomane, il subtilise un poignard en obsidienne que Dupont lui a demandé d’expertiser pour Ophélie, spécialisée dans la vente d’armes anciennes (Dupont, lui, vend des natures mortes). Âgée de 13 ans, Lydia, la fille d’Adélie Brancart, et son amie Rosalie, qui habite aussi l’immeuble, décident d’enquêter sur le mystère (chap. 6).

Le premier lieu où chacun cherche des informations est le magasin de Sarah Madamet, l’ancienne éditrice récemment reconvertie dans les fleurs, fleurs rêvées et fleurs vendues qui lui font souvent vivre une sorte de cauchemar éveillé (chap. 7).

Mais pour l’instant, si chaque personnage voit sa vie agitée par cette affaire, chacun a aussi suffisamment de raisons personnelles d’être préoccupé pour ne s’y rapporter que de façon un peu marginale. Seul le lecteur relève les indices convergents ; et il est aussi le seul à savoir qu’en fait, c’est un groupe un peu gauchiste, un peu anar sur les bords (ou un peu plus que sur les bords ?) qui agit.

Plusieurs de ses membres gèrent la crèche du quartier, fondée par Sacha Prizzi, la narratrice de leur épopée : ce sont Sacha, Juliette et Verlaine, assistées d’Hager, docteure, qui se connaissent depuis la prime enfance ; puis Mona, nouvelle venue à la crèche. Le groupe comprend aussi le vieux Charly, un ancien fleuriste, et Manu et Vincent, copains respectivement de Sacha et d’Hager. On sait que la petite bande a décidé de remercier de la sorte des personnes choisies pour la manière qu’ils ont eue de « prendre parti » dans leur vie. En « fleurissant leur vie », le groupe veut empêcher que leurs actions ne sombrent dans l’oubli le plus total. Furio Rosso a donc reçu un lupin « pour avoir participé au collectif Arseno Lupino qui avait notamment écrit un livre sur l’éducation des plus jeunes », livre qui a inspiré le projet de crèche à Sacha et ses copines. Et Adélie Brancart va recevoir une gueule de loup pour le premier squat qu’elle a créé avant de devenir concierge, et qui portait ce nom-là (chap. 8).

Dans le chapitre 9, qui se déroulait du côté de Sarah Madamet, quelque part entre sa boutique et ses hantises, avait laissé le lecteur sur un mystère daté du 11 mai : « Le petit cattleya landate qu’on a livré ce matin. Je suis certaine qu’il lui manque une fleur. » (chap. 9) Et si vous allez sur internet, vous apprendrez que le cattleya landate appartient à la famille des orchidées…

Le groupe de Sacha profite de l'absence des Dupont-Mesrine pour une action floréale dans leur appartement. Leur cible est bien un Dupont, mais la parfaite homonymie entre Dupont-père, qui n'habite plus rue des Clartés, et Dupont-fils, qui vient de s'y installer, les obligent à annuler l'opération de façon rocambolesque. En rentrant, devant la crèche, une fleur et un mot les attendent...(chap.10)

 

 

 



Le sceptre de Kan Ular1


 

Barbara Kadabra

1/07/2017

 

 

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: hilang dan Ditemukan

Date: 12 mai 2017 09 :40 :10 UTC+7

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Apakah Anda tahu di mana kunci ke apartemen ? Aneh ya. Tongkat kerajaam menghilang !

Kami sangat menghargai jika Anda dapat membantu…

Silakan menerima jaminan dari perasaan hormat kami,

Putu-Kan Ular

Jl. A. Yani No. 32, Badean, Kec. Bondowoso, Kabupaten Bondowoso, Jawa Timur 68214, Indonesia.

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: hilang dan Ditemukan

Date: 12 mai 2017 13 :10 : 00 UTC+7

À: : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dear M. Ular,

Could you please write me in english (or in french) ?

I am afraid I didn’t quite understand your mail: what about a ritual ? a stick ?

Sorry for my poor indonesian,

Best regards,

Anselme Frey

 

De: : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Rép : hilang dan Ditemukan

Date: 12 mai 2017 15 :54 :46 UTC+7

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dear M. Frey,

I myself sorry: keys apartment not found, and missing ornamental ceremony-dagger, you know?

Thank you helping?

Putu-Kan Ular

Jl. A. Yani No. 32, Badean, Kec. Bondowoso, Kabupaten Bondowoso, Jawa Timur 68214, Indonesia .

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: hilang dan Ditemukan

Date: 12 mai 2017 18 :00 :01 UTC+7

À: : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maaf saya ! I am sorry I found the dagger in my suitcase

It must have fallen into it, I am very absentminded (saya terganggu ?)

I hope you understand

Anselme Frey.

 

De: : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : hilang dan Ditemukan

Date: 12 mai 2017 18 :05 :45 UTC+7

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dear M. Frey,

What a relief ! Thank you very much,

Terima kasih telah memilih BodowosoInn sebagai tempat untuk menginap.

(merci choisir BondowosoInn)

M. Putu Pesaran-Minggu

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Service n°2

Date: 12 mai 2017 20 :00 :01 UTC+7

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ma chère Lily,

J’espère que tout se passe bien à la maison, et qu’Aglaé et toi ne trouvez pas le temps long sans moi. Je t'écris rapidement petite sœur pour une affaire un peu délicate : j'ai emporté par mégarde les clés et un poignard rituel de décoration de l'hôtel où j'ai séjourné après l’équipée du Kawah Ijen. Or l’objet est sacré (et la clé non reproductible). Bref, je dois me faire pardonner : peux-tu faire expédier une caisse de notre Pauillac à l’adresse ci-dessous ? Ce sont des connaisseurs. Je sais que j’abuse de ta gentillesse, mais je ne peux rien faire d'ici : je suis dans une réserve naturelle de la région du Merapi, sur le chemin de retour vers Jakarta, où je rejoins mes collègues de Michelin pour le congrès sur la crise de l’hévéa.

Je te raconterai dès que j’ai un moment, et toi donne-moi de vos nouvelles,

Anselme

Caisse à envoyer à :

Putu Pasaran-Minggu dan Kan Ular

BondowosoInn

Jl. A. Yani No. 32,

Kabupaten Bondowoso,

Jawa Timur 68214

INDONESIE

 

 

Journal des Résolutions d’Anselme 

Anselme, ça SUFFIT. Cette fois, rien vu venir, me suis rendu compte de rien, ne me souviens pas d’avoir décroché la dague, ni même de l’avoir vue. Qui me croirait si je lui dis qu’elle est peut-être vraiment tombée toute seule ? même pas Lily ! Surtout si elle me demande où je l’ai retrouvée et que je réponds qu’elle était dans une paire de chaussettes. Pas le choix, il faut consulter d’urgence. Ou alors l’hypnose ? Et d’abord chercher les causes. Ca fait deux poignards de suite, c’est pas un hasard : celui chez Dupont, toujours pas rendu à Ophélie, et celui-là, un poignard sacré en plus, princier, je ne connaissais même pas le nom… Pourquoi des poignards ?? Si j’aimais les armes je le saurais ! Même petit j’aimais pas ça. Le père de Dupont a suffisamment râlé, quand il montait le Cid, que je veuille à tout prix jouer le roi, à la rigueur Chimène, tout plutôt que Rodrigue !

À moins que les armes, ce soit une variante des couverts (très courant les couverts). Wikipedia parle même des bouchons d’extincteurs. Félicitations Anselme, on a échappé au bouchon d’extincteur.

Résolution, avant l’hypnose : repérer les objets tranchants, s’éloigner immédiatement, ou, dans les hôtels, prétendre être phobique et les rapporter à l’accueil. Privilégier les vêtements sans poche, coudre les poches quand il y en a, vérifier le fond des sacs, penser à penser à ce que fait chaque main, ne pas les laisser prendre la tangente pendant que je suis occupé ailleurs.

Dommage, c’était un voyage exemplaire jusque ici. On aurait pu imaginer que le Mérapi en action était capable d’assagir les pulsions incontrôlées. L’éruption volcanique comme moyen de purifier les passions. C’est ce que j’ai toujours cru des volcans : contact avec le tréfonds, catharsis, gigantesque pyrolyse ! Mon vieil Anselme, tu t’es pris pour Ingrid Bergman sur le Stromboli, s’adressant au Dieu vengeur et touchée par la grâce, et tu n’es qu’un Bibendum kleptomane.

 

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : Service 2

Date: 13 mai 2017 08 :54 :07 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Emporté par mégarde » ! Anselme, espèce de pie, fais un peu attention s’il te plaît aux objets qui brillent, tu vas t’attirer des ennuis.

La mission-rachat « pot de vin » est beaucoup plus compliquée que tu ne le crois : l’alcool et les produits alimentaires doivent être soumis à la BPOM (Badan Pengawas Obat dan Makanan), l’Agence de contrôle des Denrées alimentaires et des produits pharmaceutiques, qui leur attribue un numéro d’enregistrement ML (Makanan Luar = importation alimentaire : c’est vraiment pas croyable cette langue, on dirait une blague !) » Donc ça va être un peu long, si tu admets que je me refuse à faire de la contrebande pour réparer tes, comment dire, exactions involontaires ? Tu as de la chance d’avoir une sœur honnête.

Aglaé va parfaitement bien, on a des occupations de filles, j’ai réussi à lui offrir du vernis à ongles, elle était éberluée – je connais le point de vue puritain de son père sur ces choses-là. En revanche elle m’a l’air dangereusement intéressée par les volcans, pauvrette.

Elle a de longs conciliabules avec ses grandes copines Lydia et Rosalie, qui sont venues faire une pyjama-party à la maison. Figure-toi qu’en les raccompagnant, j’ai rencontré ton copain Pompon qui m’a invitée à prendre le café.

Pour le petit Vulcain que t’a offert Pompon je crois que j’ai des pistes, mais je n’ai pas fini l’expertise.

Tu ne me dis rien de la visite des usines pour Michelin, j’ai lu un article dans Le Monde sur les essais de recyclage du caoutchouc, ma fibre écolo a vibré à ton intention,

Ecris quand tu sors de ton cratère,

Bises,

Lily

PS : et ne te fais pas de souci, je sais bien que c’est pas de ta faute. Il faut juste que tu ne te retrouves pas au poste !

 

De : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet : SPLI (Stratégie Partenariale en Leviers d’innovation)

Date : 14 mai 2017 14 :00 :01 UTC+2

À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bonjour,

Comme je vous en ai touché un mot à la conférence de Rueil, je souhaiterais vous associer au comité de pilotage du premier projet InnovEx du futur partenariat d’excellence entre PneumaLab, Laboratoire de R&D Michelin (Clermont-Ferrand), le Pôle universitaire Léonard de Vinci (Courbevoie) et les Studios Pixar (Emeryville, Californie), L’homme élastique de Vulcain à Spiderman. Esquisse d’une phénoménologie du corps pliable , pour un financement de 500000 euros, incluant une présentation à la Biennale de Venise.

Nous vous serions très reconnaissants de réfléchir à un séminaire commun où vous présenteriez vos travaux sur la physique de la vulcanisation. Nous sommes en phase de recherche de financement. Il nous semble que ce projet, par ses aspects puissamment interdisciplinaires et par son adossement à des groupes de renommée internationale, est susceptible d’intéresser un large public et de susciter un mécénat de pointe. Un atelier de psychanalyse ( Homo fluidus) y sera associé, en synergie avec la Pitié Salpêtrière.

De façon à maximiser la visibilité de ce produit-phare, l’idéal serait de monter un congrès international pour la sortie du film Les Indestructibles 2 par Brad Pitt2, annoncée pour 2018. Notre comité de com. réfléchit à l’opportunité de contacter le réalisateur.

Ci-dessous un échantillon bibliographique des intervenants pour que vous mesuriez l’interdisciplinarité :

- « D’Ovide aux élastomères. Éloge de la souplesse », Flux, 2013/1-2 (n° 63-64).

- « Montres molles et œuvre au noir : la pensée Dali », Art Press, mars 2017, p. 10-21.

- « Le Chêne et le roseau, La Fontaine ou la résilience », Fables au présent n°23, 2017, p. 10-18.

- Pensée de la fluence : Lipovetski, Baudrillard, Baumann, Les Empêcheurs de penser en rond, 2016.

- « Le caoutchouc joue à l’élastique : cours mondiaux de l’hévéa », Métropolis, 2016.

- « Le mou et le dur », L’Homme. Revue d’anthropologie française, 2015.

- « Elastigirl dans Les Indestructibles » : Women Studies , Special Issue n°134, 2016.

- « Le couple, le souple, le poulpe », Interactions, revue psychanalytique, n°43, 2016.

- « Michelin, Yokohama, Goodyear 1950-2000 : pneu et pub », Sémiologica, 2005.

- « Larvatus prodeo : petit éloge du latex », Textuel, « Esthétique du pli », à paraître en 2019.

Vous trouverez en pièce jointe la maquette du projet InnovEx HEVAS (L’homme Elastique de Vulcain à Spiderman, 576 p.)

Bien cordialement,

Désiré Schnell,

Post-doc Goodyear RubberLab, Rueil Malmaison.

 

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : SPLI (Stratégie Partenariale en Leviers d’innovation)

Date: 14 mai 2017 14 :01 :16 UTC+7

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ceci est un Message automatique :

Actuellement à l’étranger pour un long séjour, je n’ai pas accès à mon courrier électronique.

Je vous contacte à mon retour,

Anselme Frey

Directeur de PneumaLab, Michelin, Recherche & Développement.

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: enquête

Date: 15 mai 2017 18 :31 :16 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coucou Lydia,

Ce soir je garde le chat des Dupont au 3e étage, ils sont partis deux jours, ils m’ont demandé de rester un peu dans l’appartement pour jouer avec lui parce qu’il s’ennuie. Il s’appelle Belzébute, il est énorme et ne joue à rien ; il a deux yeux de couleurs différentes (un bleu et un marron) et il surveille quelque chose par la fenêtre. J’aurais préféré garder un chien, on lui aurait donné des choses à flairer, il aurait pu nous aider. Pour l’enquête chez les Dupont, je n’ai pas trouvé de fleur (sur leur balcon il n’y a qu’une plante en mauvais état), mais je me tiens sur mes gardes. L’appartement est rempli de vieux objets que tu peux même pas croire : des tas d’armes, des lances et des haches et des poignards, des mains de mannequins en plastique, toute une boîte d’yeux de poupée, des statues, des vrais squelettes dans des bouts de verre, des tableaux avec des crânes et des animaux morts, et des vêtements anciens (ça ferait des déguisements trop beaux).

Je n’ai pas pu aller voir de l’autre côté du couloir, parce que … la pièce est fermée à clé !! C’est chelou, non ? J’espère que les Visiteurs Inconnus ne vont pas revenir ce soir pendant que je suis seule. Ce serait bien pour l’enquête, mais je n’ai pas de lampe électrique ni de gants pour les empreintes.

Dommage que tu ne puisses pas me rejoindre, Madame Mesrine m’a laissé une pizza 3 Fromages et des glaces à la réglisse pour le dîner. Mais il n’y a que des DVD en noir et blanc.

J’ai hâte que Jonas soit guéri et qu’on réunisse le club.

Signé : Rosalie alias COSI

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : enquête

Date: 15 mai 2017 18 :45 :16 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

coucou Rosalie,

Trop trop bizarre, j’aimerais trop aller garder leur chat moi aussi, mais je dois m’occuper des petits. Pourquoi tu crois que les Dupont collectionnent des yeux de poupées et des armes ?! Il faut trouver un moyen d’aller dans la pièce secrète.

Mais je sais pas comment faire un rapport sur tes découvertes : est-ce que ces choses c’est vraiment des « indices » ? Est-ce que je les écris dans la Liste des indices comme on a dit ? Pour le moment on a 1) la fleur de Monsieur Rosso, 2) le mot « Merci » des Inconnus que Monsieur Rosso m’a donné, et 3) le crocus que la fleuriste m’a donné dans son magasin, 4) le Narcisse qu’elle a apporté à maman pour moi (moi j’aime bien cette fleuriste, je ne sais pas pourquoi maman et M. Rosso la trouvent suspecte), et 5) la fleur que maman a trouvée dans le couloir la semaine dernière, et que j’ai juste eu le droit de photographier pour ma collection parce qu’elle la garde comme un trésor – elle s’appelle « gueule de loup », et quand j’ai dit à maman de l’apporter à la police elle a dit que certainement pas, parce que c’était un cadeau. Maman qui a peur de tout, justement là elle n’a pas peur ! Comment ça pourrait être un cadeau ? Les cadeaux normalement on sait qui les apporte, quand on ne croit plus au Père Noël !

A propos, Jonas est presque guéri, la dame de la crèche, Hager, a dit qu’il a eu une fièvre historique, moi j’en ai jamais eu d’historique. Je crois qu’on pourra se retrouver mercredi dans le local de la crèche. Sacha, l’autre dame de la crèche, m’a demandé si on venait souvent dans le local, et si on avait vu des gens qu’on ne connaissait pas dans la cour, elle m’a posé plein de questions… décidément tout le monde devient détective, dans le quartier !

Qu’est-ce que tu penses du « Club des Fleurs trouvées », comme nom ?

Lydia

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : Re : enquête

Date: 15 mai 2017 19 : 10 :16 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coucou Lydia

Oui, le Club des fleurs trouvées, Quartier des pas perdus, c’est bien.

Pour les indices, j’ai réfléchi. Tu te souviens que dans Fantomette détective, Ficelle explique que les indices c’est de la cendre de cigarette, des ongles ou un bouton de manteau qu’on trouve sur le lieu du crime, mais pas une pièce d’identité. Un indice c’est un petit bout de quelque chose : donc peut-être que les yeux de poupées c’est des indices, mais pas les armes.

Comme c’est mystérieux quand même, on devrait faire uneListe de mystères en plus de la Liste des indices, et après on mettrait des flèches de couleur pour montrer comment les deux listes sont reliées.

 

De : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet : Nouveau mystère

Date : 18 mai 2017 17 :07 :54 UTC+2

À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Coucou Rosalie !!! J’espère que tu as commencé ta Liste des mystères, parce qu’il y en a un nouveau.

Hier je suis allée dormir chez Aglaé. Le père d’Aglaé, l’explorateur de volcans, est en Indonésie, il est entré dans un cratère plein de soufre où on meurt si on reste plus d’une heure. On a vu sur Google Earth l’eau du cratère qui fume de l’acide. Aglaé est gardée par sa tante qui s’appelle Alicia, Aglaé l’appelle Lily, elle nous a offert un vernis à ongles rose à paillettes (dommage que tu puisses pas en mettre). Aglaé a un chat, Pline, qui descend par le balcon pour aller se promener même s’il a pas le droit. Aglaé m’a donné des fossiles et de la pierre ponce.

Mais le plus important c’est le mystère pour le club !

Je te raconte. Aglaé connaît le mot de passe de son père, Aglaé2017, comme ça il peut lui écrire. On a regardé les mails qu’il envoie avec des photos de volcans, un python et des bébés tortues qui naissent sur la plage. Mais il y avait d’autres mails, écrits en charabia, et j’ai vu que c’était ni de l’espagnol ni de l’anglais parce que ça je connais, ni de l’allemand parce qu’il n’y a pas de majuscule, ni du latin parce qu’il y a plein de k, ni du chinois ni du russe ni du grec ni du japonais parce que c’est les mêmes lettres que nous, ni de l’italien parce que j’ai recopié une phrase et demandé un des mots à Monsieur Rosso quand je l’ai croisé dans l’escalier aujourd’hui.

Tu sais quoi ? je crois qu’en fait c’est écrit en Code Secret !!!

Je t’explique comment j’ai compris que c’était un code : j’ai recopié des phrases, comme Silakan menerima jaminan dari perasaan hormat kami, et j’ai essayé de mettre les lettres à l’envers : imak tamroh naasarep nanimaj amirenem nakalis, ça ne donne rien. Ca c’est pas bizarre : mais ce qui est vraiment bizarre, c’est que quand on compare les deux phrases, on sait même pas où est la vraie et où est la fausse, ou plutôt la plus fausse des deux, parce qu’elles ont l’air fausses toutes les deux.

Alors qu’en français, si on écrit, par exemple :J’aime le chocolat et talocohc el emia’J ou, en anglais I love you, et uoy evol I, on voit tout de suite laquelle des deux phrases est une vraie langue, laquelle est n’importe quoi.

Donc le père d’Aglaé reçoit des messages en code secret, donc c’est un espion. D’ailleurs les espions c’est toujours des savants, comme dans le film de Hitchcock.

Tout ça je pouvais pas le dire à Aglaé, ni à aucun adulte, parce que ça se fait trop pas de lire un mail du père d’Aglaé, même pour l’enquête !!

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : Nouveau mystère

Date: 18 mai 2017 17 :45 :54 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Elle a trop de chance, Aglaé, d’avoir un père explorateur de volcan et espion !

Pour le code, j’ai pas trop compris ton explication, mais tu as raison, c’est forcément un code secret.

Quand j’étais petite j’ai reçu un coffret d’espionnage (avec des jumelles de nuit), et dedans il y a aussi un logiciel pour les codes secrets, et un kit du petit Hacker. Peut-être qu’on peut essayer ?

 

De : Anselme.Frey@IPGP

Objet : Javanaise

Date : 18 mai 2017 23 : 56 : 34 UTC+7

À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mon cher Pompon,

Je me suis passé de toi pour l’ascension du Kawah Ijen, et j’ai regretté ton absence, mais n’ai pas pris de guide, ni de mule en souvenir de George Sand, mais je me suis bien débrouillé. Pas trop de nostalgie, ce paysage échappe à la psychologie, il est directement métaphysique.

Je suis parti de nuit, les porteurs ont des doudounes et non plus des sarongs, mais pour le reste tout est pareil, les coqs, les chiens, les enfants (sauf dans doute les villes, mais je les ai évitées).

Les usines étaient dans un état catastrophique, on sent la crise. La langue revient lentement, j’ai ma méthode en 90 leçons et j’arpente Bondowoso.

Selamat makan ,

Anselme

 

De : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet : Mule

Date : 18 mai 2017 23 : 56 : 34 UTC+2

À : Anselme.Frey@IPGP

 

Cher Anselme,

C’est pas très joli de traiter George Sand de mule ! Je croyais me souvenir que c’était un de tes amours d’adolescent.

C’est bien que Michelin accepte que tu te balades à mi-temps sur les volcans : ils sont au courant de tous tes talents ?

J’ai vu ta sœur qui ramenait une amie d’Aglaé dans l’immeuble, elle m’a parlé du petit tableau de Vulcain, c’est plus intéressant qu’il ne semblait, et le mieux c’est que j’ai toute une série de toiles de la même main. Elle est douée, elle devrait se mettre à son compte.

Tu pourrais regarder ce que tu trouves comme armes indonésiennes, à Célèbes par exemple, pour Ophélie ? Ophélie a des soucis avec les armes d’obsidienne, précieuses apparemment, et de provenance délicate. Figure-toi qu’en plus elle a peur qu’une gamine venue garder le chat soit partie avec un poignard…

Pour Java j’ai quelques regrets, évidemment. La prochaine fois, je t’accompagne, c’est promis,

Amitiés d’Ophélie, sois prudent,

D.

 

Date : 19 mai 2017 09 : 54 : 32 UTC+7

Objet : Re : Mule

De : Anselme.Frey@IPGP

À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Mon cher Pompon,

Mais je ne traite pas George Sand de mule !, c’est un passage de l’Histoire du rêveur que j’ai lue à Aglaé parce que je l’avais lue à son âge, une ascension de l’Etna durant laquelle la mule du héros s’échappe.

Ta mission à Célèbes pour Ophélie m’embarrasse, ce n’est pas très évident d’acheter et de transporter des armes par les temps qui courent, je préférerais des marionnettes ou du tissu…

En tout cas pour ce qui est des soucis d’Ophélie, dis-lui que j’ai gardé une des armes d’obsidienne chez moi pour la faire analyser, ne t’en prends pas à la baby-sitter du chat !

A très vite,

Anselme

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: ***TOP SECRET***

Date: 19 mai 2017 17 :45 :00 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rosalie, c’est pas la peine ! Euréka ! j’ai trouvé ! j’ai écrit sur internet des mots du mail que j’avais recopié, pour voir si Google trouverait, et ça a marché ! Le message qu’a reçu le père d’Aglaé, Tongkat kerajaan menghilang, c’est « LE GLAIVE ROYAL A DISPARU ! » ou « Le SCEPTRE ROYAL A DISPARU ! » (si tu me crois pas, fais le, tu vas voir).

J’avais raison, c’est un ESPION, c’est trop bien ! Il est pas parti en Indonésie pour voir les volcans comme il l’a dit à tout le monde, même à sa sœur et à sa fille, il fait juste semblant de regarder les volcans, ça c’est sa couverture, les espions ont toujours une couverture quand ils partent en mission : en vrai il est parti à Java pour retrouver un glaive royal !

PS : Il n’y a que nous deux au courant, il faut le dire à personne pour ne pas mettre en danger le père d’Aglaé, peut-être que sa fille se ferait enlever en échange, si les voleurs savaient qu’il cherche le sceptre !

 

De: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Objet: Re : ***TOP SECRET***

Date: 19 mai 2017 17 :45 :00 UTC+2

À: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ca marche ! J’ai vu la phrase sur Google ! Le glaive royal a disparu ! et d’abord, c’est qui ce roi ? Il y a un roi à Java ? Ou alors c’est le sceptre d’un roi ancien d’une valeur inestimable, que des voleurs auraient volé, parce qu’il y a quelque chose de très grave qui est caché dedans, comme dans le fétiche de Tintin ?

Il faut qu’on trouve comment le mystère du glaive de Java est lié au mystère des fleurs : et je crois que j’ai une idée là-dessus.

Tu ne sais pas encore ma nouvelle piste : les attaques de fleurs ont lieu maintenant ailleurs que dans l’immeuble, je crois qu’il y en a eu une dans la crèche, j’ai entendu une drôle de conversation entre Sacha et Hager. Et ma piste, c’est que j’ai reconnu la chanson de rap qu’elles passent tout le temps, tu devineras jamais le titre : c’est « Porte de Mesrine » ! exactement le nom de la femme de Dupont, la maîtresse de Belzébute. Tu sais ce que m’a demandé monsieur Dupont, hier ? Si je n’avais pas emporté un poignard quand j’ai gardé le chat ! Il est fou, non ? en tout cas moi je pense qu’il y a bien un lien entre les fleurs qui apparaissent et les poignards qui disparaissent.

Suite au prochain épisode !

[1] NDE : « Ular » signifie « serpent » dans la langue indonésienne. Le macrocosme balinais est gardé par trois serpents mythiques : la terre par Anantabhoga, l’eau par Naga Basuki et l’air par Naga Taksaka.

[2] Le réalisateur des Indestructibles 2 est Brad Bird, et non Brad Pitt.

Powered by : www.eponim.com - Graphisme : Thierry Mouraux   - Mentions légales                                                                                         Administration