Abécédaire

 
 Roue
 
 


Paloma Blanchet-Hidalgo

16/05/2015

- Trains, trams, tanks... Elles roulent, grincent, patinent, fidèles à leurs axes : roues gentilles.

- Civilisation en mouvement.

- Mais la roue libre, elle, ne connaît plus d’essieu quand elle tourne à sa guise. Déjantée, tu crois ?

- Un peu. Comme le paon qui parade et s’offre à nous éblouir. Plumes éployées, queue en éventail : c’est une drague dingue.

- Roue : vice et vertu du cercle. Joie d’acrobate, toujours.

- Toujours ? Et Ixion supplicié, que lèchent les flammes du Tartare ? Et le martyr chrétien ? Ou l’estropié qu’on voue, sur une roue de carrosse, à la risée des foules ?

- Ou la Juliette de Sade ?

- N’en déplaise au Marquis, mille autres roues et rouages savent mieux nous livrer à l’éclat des délices. Vois les cortèges païens : montées sur des chars pour le solstice d’été, les roues s’embrasent et flambent, organes tous ronds, tous roux, dont le feu rayonne droit pour nous rouer de lumière ! Goûte aux plaisirs forains : de Rivoli à Tivoli, grandes roues et pommes d’amour ; les manèges tournent, les nacelles tremblent, comme le monde mû par Éros.

- Mille autres roues encore : les visions d’Ezéchiel (des disques enflammés), les rosaces des églises, ou le Dharmachakra…

- Ou, plus large, la ronde : le zodiaque et sa danse des astres !

- Roue. Inlassable valse, éternel retour.

- Son moyeu : centre immuable.

- Sa jante : promesse d’élans, d’émois, de mondes en devenir.

Powered by : www.eponim.com - Graphisme : Thierry Mouraux   - Mentions légales                                                                                         Administration